Un enseignant à la retraite avec une valeur nette de 2,5 millions de dollars a beaucoup de puissance de feu financière pour résister à la compression des coûts

5
Un enseignant à la retraite avec une valeur nette de 2,5 millions de dollars a beaucoup de puissance de feu financière pour résister à la compression des coûts

Helena n’a pas à s’inquiéter des frais, selon l’expert : l’épargne non enregistrée peut à elle seule les payer maintenant et probablement pour les décennies à venir

Contenu de l’article

Une femme que nous appellerons Helena, 62 ans, vit en Ontario. Retraitée et célibataire, elle travaille comme enseignante suppléante depuis cinq ans. Le revenu qu’elle procure, environ 52 000 $ par année en plus de sa pension annuelle à prestations déterminées de 69 600 $ provenant d’une carrière d’enseignante, est bon pour le moment. Mais elle se demande si elle disposera d’un revenu suffisant à la retraite pour survivre à une compression des coûts due à la hausse des frais de copropriété, ce qui pourrait la forcer à quitter sa maison ou peut-être réduire ses autres dépenses.

Publicité

Contenu de l’article

(Envoyez un e-mail à [email protected] pour une analyse gratuite des finances familiales.)

À l’heure actuelle, Helena paie 1 230 $ en frais de copropriété mensuels et vit selon ses moyens, explique Owen Winkelmolen, chef du service de conseil Planeasy.ca à London, en Ontario. Ses allocations sans REER, CELI et autres épargnes ne sont que de 4 220 $ par mois. Sa pension après impôt, 55 200 $ par année, couvre ce coût. En plus de ces liquidités, elle a 425 000 $ en épargne non enregistrée ainsi que 210 000 $ dans son REER et 100 000 $ dans son CELI. Son hypothèque est également remboursée.

Contenu de l’article

Elle n’a pas à s’inquiéter des frais, dit Winkelmolen : L’épargne non enregistrée à elle seule peut les payer maintenant et probablement pour les décennies à venir.

Au lieu de cela, elle devrait se concentrer sur ses rêves de retraite, comme acheter une propriété de vacances en Europe.

Publicité

Contenu de l’article

Solde du portefeuille et sauvegarde

Helena a soif de structure. En conséquence, suggère Winkelmolen, elle peut mettre de côté 80 000 $ à environ 0,5 pour cent dans ce qu’on appelle un compte d’épargne à intérêt élevé en guise de sauvegarde pour deux ans de dépenses. De ses 425 000 $ d’épargne non enregistrée, il lui restera 345 000 $. Elle peut allouer 50 000 $ pour aider à acheter, avec l’argent d’autres membres de la famille, un terrain pour la propriété de vacances.

Pour entretenir la propriété de vacances, elle aura besoin de 12 000 $ par an pour le jardinage et les services publics. Cela portera ses dépenses de base à 59 040 $ par an. Les 295 000 $ restants peuvent être investis dans son compte de placement non enregistré. Cette somme, avec un rendement de trois pour cent pour les 33 ans jusqu’à son âge de 95 ans, générera 13 792 $ par année.

Publicité

Contenu de l’article

Le REER d’Helena, avec un solde de 210 000 $ et un rendement de 3 % après inflation, générera 9 818 $ par année en dollars de 2021 pour les 33 ans jusqu’à 95 ans.

Son CELI, avec un solde de 100 000 $ et une croissance de 3 % après inflation, générera 4 675 $ par année jusqu’à l’âge de 95 ans.

En 2022, Helena aura un revenu d’emploi de 52 000 $, un revenu de pension de 69 600 $, un revenu de REER de 9 818 $, un flux de trésorerie de CELI de 4 675 $ et un revenu non enregistré de 13 792 $. La somme de ces flux de trésorerie est de 149 885 $, ce qui est plus que ce qu’elle gagnait avant de prendre sa retraite. Après un impôt moyen de 30 pour cent sur tous les revenus sauf le CELI, elle aura un revenu net de 6 200 $ par mois. C’est environ 1,6 fois ses dépenses mensuelles actuelles, 3 920 $, sans REER ni autres économies.

Contrôle des coûts aujourd’hui et demain

Helena n’a pas besoin de générer beaucoup de revenus à temps partiel, nous pouvons donc supposer que pour les années où elle a 63 et 64 ans, elle ne gagne que 16 000 $. Cela réduit son revenu prévu à 114 000 $, ce qui est encore plus que ce qu’elle gagnait avant la retraite. Son revenu net avec un taux d’imposition de 24 % serait de 86 650 $ ou 7 220 $ par mois.

Publicité

Contenu de l’article

Ses coûts augmenteront lorsqu’elle achètera la propriété familiale. Ses coûts de base passeront de 47 040 $ par année à 59 040 $ par année, mais elle aura toujours un surplus de 27 610 $ pour les dépenses imprévues ou les dépenses discrétionnaires.

À 65 ans, Helena verra sa pension d’emploi perdre son pont annuel de 9 048 $ et son contrat à 60 552 $ par an. Elle pourra ajouter un revenu du RPC de 14 026 $ par année et un revenu de la SV de 7 623 $ par année, un revenu de REER de 9 818 $, un revenu non enregistré de 13 792 $ et un revenu de CELI de 4 675 $. C’est un total de 110 486 $. L’impôt à 25 pour cent sur tous les flux de trésorerie, sauf le CELI, laissera 84 033 $. La récupération de la SV prendra 15 pour cent du revenu hors CELI sur un point de déclenchement de 79 845 $ — net 25 966 ​​$ dans ce cas. La récupération réduira ainsi son revenu de 3 894 $, laissant un revenu disponible de 80 139 $ par année ou 6 700 $ par mois.

Publicité

Contenu de l’article

Le principal problème financier d’Helena est la récupération de l’OAS, dit Winkelmolen. Pour réduire l’impact de la récupération, Helena devrait d’abord prélever des placements non enregistrés et maximiser son CELI chaque année, en l’investissant dans des actions canadiennes diversifiées pour éviter le risque de change lié aux actifs en devises étrangères. Son CELI peut être une réserve pour les soins à domicile ou les soins de longue durée tard dans la vie. Sa pension à prestations définies renforce son risque lié aux actions.

Politique fiscale et risque fiscal

Pour une personne âgée qui part à la retraite avec un niveau d’actifs confortable et des taux d’imposition croissants forcés par des distributions minimales de plus en plus élevées des REER, sa stratégie fiscale devrait consister à choisir des actions qui devraient générer des gains en capital dont seulement la moitié sont actuellement assujetties à l’impôt. , et de s’assurer qu’elle investit autant que les règles du CELI le permettent.

Publicité

Contenu de l’article

Elle pourrait ajouter des obligations pour l’assurance du portefeuille. Les obligations rapportent actuellement peu et perdront de la valeur lorsque les taux d’intérêt augmenteront. Cependant, une allocation mineure, peut-être 10 pour cent du portefeuille total, soutiendrait les actions en cas d’effondrement des actions. Ces chocs se produisent avec une fréquence croissante. Un FNB d’obligations à frais modiques qui couvre l’ensemble du marché obligataire canadien serait composé principalement d’obligations d’État avec un risque de défaut pratiquement nul et une augmentation du rendement des obligations de sociétés de qualité supérieure. La composition des obligations a fourni un faible rendement à un chiffre au cours de la dernière décennie, bien que les rendements récents soient négatifs. Des gains en capital importants seraient peu probables, mais, comme indiqué, ce serait pour l’assurance de portefeuille, pas pour la croissance.

Les stratégies de réduction d’impôt impliquant des investissements risqués sont inutiles. Helena peut prendre des conseils sur les dons d’actions à des organismes de bienfaisance qui délivrent des reçus fiscaux. Les dons d’actions sont relativement avantageux sur le plan fiscal et peuvent récompenser les bonnes actions.

« Helena peut avoir une retraite sûre avec peu de soucis financiers », explique Winkelmolen.

Étoiles de la retraite : 5 ***** sur 5

Envoyez un e-mail à [email protected] pour une analyse gratuite des finances familiales.

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.

messages similaires

Leave a Reply