Comment les modifications fiscales proposées par les principaux partis affecteront votre portefeuille

1
Comment les modifications fiscales proposées par les principaux partis affecteront votre portefeuille

Voici un bref aperçu de certaines des politiques fiscales annoncées par les libéraux, les conservateurs et le NPD

Contenu de l’article

Les débats des chefs des partis fédéraux sont maintenant derrière nous et les élections fédérales sont dans un peu plus d’une semaine, alors quel meilleur moment pour jeter un bref coup d’œil à quelques-unes des politiques fiscales annoncées par chacun des trois grands partis? Plongeons dedans.

Publicité

Contenu de l’article

libéraux

Premier Compte Épargne Logement : Les libéraux prévoient introduire un nouveau compte d’épargne-logement Premier non imposable pour aider les jeunes Canadiens à payer une mise de fonds plus rapidement. Ce compte fiscalement avantageux combinerait les caractéristiques du régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et du compte d’épargne libre d’impôt (CELI), ou, comme le décrit la plateforme libérale, « entrée libre d’impôt, sortie libre d’impôt ».

Le compte permettrait aux Canadiens de moins de 40 ans d’économiser jusqu’à 40 000 $ pour leur première maison. À l’instar d’une cotisation à un REER, les fonds versés au compte généreraient une déduction fiscale, permettant ainsi à une personne admissible de cotiser efficacement jusqu’à 40 000 $ de son revenu avant impôt au nouveau régime.

L’argent peut s’accumuler et croître à l’abri de l’impôt dans le régime jusqu’à ce que vous retiriez jusqu’à un maximum de 40 000 $, à l’abri de l’impôt. Il n’y aurait aucune obligation de le rembourser, contrairement aux sommes retirées du Régime d’accession à la propriété actuel. Ce régime permet aux personnes admissibles de retirer jusqu’à 35 000 $ en franchise d’impôt de leur REER pour acheter une première maison, mais le retrait doit généralement être remboursé sur 15 ans.

Publicité

Contenu de l’article

Si les fonds du nouveau compte proposé ne sont pas utilisés pour l’achat d’une maison avant l’âge de 40 ans, ils sont reconvertis en épargne REER normale.

Crédits d’impôt pour l’accession à la propriété et rénovations multigénérationnelles : Les libéraux promettent également de doubler le crédit pour l’accession à la propriété, ce qui permet aux acheteurs d’une première maison de réclamer un crédit non remboursable lorsqu’ils achètent une maison. Ils doubleraient le montant à 10 000 $, contre 5 000 $, ce qui, à 15 %, représenterait un total de 1 500 $ destiné à aider à payer les coûts supplémentaires liés à l’achat d’une maison, y compris les frais de clôture, les frais juridiques, les droits de mutation et les inspections.

Les libéraux introduiraient également un nouveau crédit d’impôt pour la rénovation domiciliaire afin d’aider les familles à ajouter un logement secondaire à leur maison pour un membre de la famille immédiate ou élargie. Les familles pourraient demander un crédit d’impôt de 15 % pour des coûts de rénovation et de construction pouvant atteindre 50 000 $, ce qui leur permettrait d’économiser jusqu’à 7 500 $ en impôts.

Publicité

Contenu de l’article

Frais de bureau à domicile : Enfin, pour ceux d’entre nous qui travaillent encore à domicile en raison de la pandémie, les libéraux promettent de prolonger la méthode simplifiée de calcul des dépenses liées à l’espace de travail à domicile de deux ans supplémentaires (jusqu’en 2022) et de porter le montant maximum déductible à 500 $. (à partir de 400 $).

Conservateurs

Allocation canadienne bonifiée pour les travailleurs : L’Allocation canadienne pour les travailleurs (ACT) est un crédit d’impôt remboursable qui complète les revenus des employés à revenu faible ou modeste. En vertu des règles actuelles, l’IBC augmente de 26 cents pour chaque dollar de « revenu de travail » (généralement un revenu d’emploi et d’entreprise) dépassant 3 000 $, jusqu’à un maximum de 1 395 $ pour les personnes seules (sans personne à charge) ou de 2 403 $ pour les familles ( couples et parents isolés). La prestation est ensuite réduite de 12 % du revenu net excédant 13 194 $ pour les personnes seules sans personne à charge, ou 17 522 $ pour les familles.

Publicité

Contenu de l’article

Les conservateurs promettent de doubler l’IBC, ce qui aurait le plus grand impact sur les travailleurs canadiens à faible revenu. En vertu du programme révisé, une personne gagnant 14 000 $ par année de revenu d’emploi recevrait 2 800 $ d’ACT par année (contre 1 400 $ auparavant). Une famille avec un revenu total de 23 000 $ recevrait 5 000 $.

Des pénalités fiscales réduites : Les lecteurs réguliers connaissent bien certaines des sanctions fiscales sévères imposées par l’Agence du revenu du Canada lorsqu’il s’agit de cotisations excédentaires innocentes à un REER ou à un CELI. Les conservateurs promettent de réviser les pénalités de l’ARC afin que les problèmes ou erreurs pour la première fois ne reçoivent que des amendes mineures, avec une sévérité croissante pour les récidivistes.

Vacances TPS : S’ils sont élus, les conservateurs promettent un congé de TPS d’un mois à un moment donné cet automne. Au cours de ce mois, tous les achats effectués dans les magasins de détail seraient exonérés d’impôt, une mesure conçue « pour aider les familles et … nos magasins de détail durement touchés à se rétablir ».

Publicité

Contenu de l’article

Augmentation du contingent des versements : L’une des exigences de notre législation fiscale est que les organismes de bienfaisance enregistrés doivent dépenser un montant minimum chaque année pour leurs propres programmes de bienfaisance ou pour des dons à d’autres organismes de bienfaisance. Cette dépense requise est connue sous le nom de contingent des versements (QD) et est basée sur la juste valeur marchande (moyenne sur une période de 24 mois) des biens d’un organisme de bienfaisance, tels que des biens immobiliers ou des investissements, qui ne sont pas utilisés pour des activités de bienfaisance ou administration. À l’heure actuelle, le QD pour les organismes de bienfaisance canadiens est fixé à 3,5 pour cent.

Pour augmenter les dons de bienfaisance, les conservateurs augmenteraient le QD pour les fondations caritatives à 7,5 pour cent, une mesure visant à « débloquer des milliards de dollars accumulés en franchise d’impôt dans les fondations et à mettre cet argent au service des Canadiens ».

Publicité

Contenu de l’article

NPD

Augmenter l’impôt sur les plus-values ​​: À l’heure actuelle, seulement 50 pour cent des gains en capital sont imposables lorsque les investissements sont vendus à profit dans un compte non enregistré. La plate-forme du NPD augmenterait ce taux à 75 pour cent, ce qui, selon le parti, « rendrait notre régime fiscal plus équitable et garantirait que les particuliers les plus riches paient leur juste part ». d’attendre les résultats de l’élection avant de prendre des mesures spécifiques, telles que la réalisation des gains accumulés aujourd’hui.

Publicité

Contenu de l’article

Augmentez le taux le plus élevé : La tranche d’imposition fédérale la plus élevée actuelle de 33 % s’applique à un revenu de plus de 216 511 $. La plateforme du NPD fait augmenter ce taux de deux points de pourcentage pour atteindre 35 pour cent. Cela porterait le taux d’imposition marginal combiné le plus élevé, y compris les composantes fédérale et provinciale, à environ 55,5 pour cent en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, tandis que celui de la Nouvelle-Écosse serait de 56 pour cent.

Il semble peu probable que le NPD obtienne suffisamment de soutien pour former le prochain gouvernement, mais les politiques du parti pourraient être pertinentes si leur soutien était nécessaire pour renforcer un gouvernement minoritaire.

Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP est directeur général, Planification fiscale et successorale chez Gestion privée de patrimoine CIBC à Toronto. [email protected]
_______________________________________________________________

Si vous aimez cette histoire, inscrivez-vous à la newsletter FP Investor.

_______________________________________________________________

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.

messages similaires

Leave a Reply