Cinq idées de création de richesse à une époque de taux d’intérêt bas et de taux d’imposition potentiellement plus élevés

2
Cinq idées de création de richesse à une époque de taux d’intérêt bas et de taux d’imposition potentiellement plus élevés

Pour exploiter ces opportunités, Ted Rechtshaffen examine l’ensemble de la situation financière – investissements, impôts, dette, immobilier et assurance

Contenu de l’article

Prendre un instantané du monde peut parfois présenter des idées particulièrement précieuses en fonction de l’environnement actuel.

Publicité

Contenu de l’article

Nous aimons examiner l’ensemble de la situation financière – investissements, impôts, dette, immobilier et assurance – lorsque nous procédons à cette opération, car il peut être nécessaire de combiner quelques disciplines pour créer une opportunité de création de richesse.

Aujourd’hui, les principaux thèmes sous-jacents sont : les taux d’intérêt très bas ; le risque d’augmentation des taux d’imposition, notamment l’impôt sur les plus-values ​​; et une autre opportunité de profiter d’une éventuelle reprise de la demande mondiale

Dans cet esprit, voici les cinq idées de création de richesse à considérer.

Actions accréditives et actions accréditives spécialisées

En bref, les actions accréditives profitent des crédits d’impôt fédéraux et parfois provinciaux qui soutiennent l’exploration et le développement. Ils fonctionnent particulièrement bien pour les personnes dont le revenu imposable est supérieur à 250 000 $ et pour celles qui souhaitent faire des dons de bienfaisance plus importants (25 000 $ et plus).

Publicité

Contenu de l’article

Les résultats nets des actions accréditives sont généralement très positifs après impôt, mais elles génèrent également beaucoup de gains en capital en raison de leur structuration pour les particuliers. Tout cela est pris en compte, mais si les taux d’imposition des gains en capital augmentent en 2022, cela affaiblira certainement les avantages des actions accréditives personnelles à l’avenir. Mais s’il vous arrive de subir des pertes en capital, les actions accréditives sont un investissement encore plus intéressant, même si votre revenu est inférieur à 250 000 $.

L’une des faiblesses des actions accréditives traditionnelles est que vous devez conserver une action minière pendant une période de temps que vous ne souhaitez peut-être pas assumer. Pour résoudre ce problème, il existe des actions accréditives spécialisées qui vous permettent de vendre les actions immédiatement à perte, mais cela élimine toutes les inconnues et les risques d’investissement. Par conséquent, vous connaissez au centime près l’avantage que vous retirerez de l’achat d’actions accréditives plutôt que de ne pas le faire. En raison des augmentations potentielles des taux d’imposition des plus-values ​​en 2022, 2021 pourrait être la dernière et la meilleure année pour ce type de stratégie.

Publicité

Contenu de l’article

Emprunter de l’argent pour générer des revenus

Si vous empruntez de l’argent pour générer des revenus, les coûts d’emprunt de ces fonds sont déductibles d’impôt. Si vous empruntez de l’argent sur une marge de crédit sur valeur domiciliaire, vous pourriez obtenir un taux préférentiel ou 2,45 %. Si vous bloquez une hypothèque de cinq ans, le taux peut être d’environ 1,35 % pour une hypothèque variable et de 2,2 % pour une hypothèque fixe.

Si vous êtes dans la tranche d’imposition de 50 % et que vous utilisez ces fonds pour générer un revenu, votre coût d’emprunt après impôt est de 50 % inférieur à celui indiqué ci-dessus. Au prix le plus bas, votre coût d’emprunt après impôt pourrait être d’environ 0,67 %. La question est de savoir si vous pensez pouvoir gagner plus de 0,67 % après impôt sur cet argent emprunté ?

Les fonds peuvent être utilisés pour acheter un immeuble à revenus, peut-être un condo ou un duplex qui peut être loué. Les fonds peuvent être utilisés pour investir dans une variété d’actions, de fiducies de revenu immobilier, d’actions privilégiées et de sociétés de placement hypothécaire, qui ont un rendement annuel de cinq pour cent ou plus. Dans certains cas, le revenu peut être fiscalement préférentiel.

Publicité

Contenu de l’article

Aucun de ces investissements n’est sans risques, mais lorsque le taux de rendement minimal n’est que de 0,67 %, voire de 1,67 %, les chances de créer de la richesse avec l’argent de la banque sont certainement en votre faveur.

Investir dans l’énergie et les services financiers

Deux secteurs qui ont été sous-évalués pendant un certain temps du point de vue de l’investissement sont l’énergie (énergie à l’ancienne) et les services financiers. Ces secteurs ont déjà connu une croissance boursière très solide au cours de la dernière année, mais nous pensons qu’il y a plus de croissance à venir, d’autant plus que certains ont reculé au cours des deux derniers mois.

Du point de vue de l’énergie, même un joueur énorme comme Suncor Energy Inc. est convaincant : il devrait connaître sa cinquième augmentation trimestrielle consécutive de ses bénéfices; il se négocie autour de 24 $, mais il était de 31 $ il y a à peine sept semaines ; il a un ratio cours/bénéfice à terme de 9,4, contre 24 à l’été 2018 ; il a un rendement de dividende de 3,4 pour cent et cela se traduit par un ratio de distribution de seulement 32 pour cent, suggérant qu’une augmentation du dividende est très possible ; l’action a atteint 51 $ en juillet 2018, lorsque le prix moyen du pétrole pour cette année-là était de 61,34 $ US, et son cours est maintenant d’environ 24 $ lorsque le pétrole est de 68,50 $ US.

Publicité

Contenu de l’article

Du point de vue des services financiers, la Société Financière Manuvie est une entreprise qui a sous-performé pendant un certain temps. Il se négocie dans la fourchette basse de 24 $ et n’a pas été une bonne action au cours des douze dernières années. Cela dit, il y a quelques choses qui vont pour ça.

Il a un ratio cours/bénéfices à terme de seulement 7,5, un rendement en dividendes de 4,7 pour cent et un ratio de distribution de seulement 35 pour cent. La société a également un assez bon bilan en matière d’augmentation des dividendes, il ne serait donc pas surprenant de voir une augmentation des dividendes au cours de l’année à venir. Elle devrait également bénéficier d’une économie post-confinement tant pour des raisons de mortalité que d’invalidité côté assurance, ainsi que d’une hausse générale des taux d’intérêt, ce qui devrait profiter à ses revenus nets d’intérêts.

Publicité

Contenu de l’article

Même si Manuvie ne fait pas beaucoup d’appréciation des prix, un rendement de dividende de 4,7 % qui augmentera probablement avec le temps couvrira certainement quelques factures, ou votre coût d’emprunt de 1,35 % à 2,45 %. d’investir dans l’action.

Ces deux actions versent des dividendes canadiens. En Ontario, si votre revenu net est de 200 000 $, votre taux d’imposition sur ces dividendes serait de 32,1 %. Cependant, si votre revenu net est de 40 000 $, votre taux d’imposition serait de zéro. Cela conduit à l’idée suivante.

Faire des prêts au conjoint

Au Canada, vous pouvez offrir des fonds à des adultes sans incidence fiscale ni attribution en retour. L’exception est si les fonds vont à votre conjoint, puisque le gouvernement veut éviter de reporter le revenu imposable sur un conjoint ayant un revenu beaucoup plus faible.

Publicité

Contenu de l’article

Cela dit, vous pouvez faire un prêt pour conjoint. Il s’agit d’un prêt à vue qui peut être remboursé à tout moment. Le gouvernement fixe ce qu’on appelle le taux d’intérêt prescrit au moment du prêt. Aujourd’hui, ce taux est à un niveau record de 1 %.

Il existe deux façons de vraiment profiter d’un prêt conjoint. Le premier est lorsqu’un conjoint se trouve dans une tranche d’imposition beaucoup plus élevée que l’autre en raison de son revenu d’emploi. Vous prêteriez alors de l’argent au conjoint à faible revenu du conjoint à revenu élevé et les fonds seraient investis au nom du conjoint à faible revenu.

Le conjoint à faible revenu doit payer (et déclarer) le paiement d’intérêts de un pour cent au conjoint à revenu plus élevé, mais ce montant peut être compensé très rapidement lorsqu’un des conjoints paie un taux d’imposition de zéro sur les dividendes canadiens. et l’autre paierait 32 pour cent.

Publicité

Contenu de l’article

L’autre façon de procéder est si vous êtes à la retraite et que, pour diverses raisons, l’un des conjoints finit par avoir beaucoup plus de placements non enregistrés à son nom ou lorsque les dividendes de la société ne sont payables qu’au conjoint ayant le revenu le plus élevé. Cela pourrait provenir d’un héritage ou simplement d’années de revenus où les fonds étaient détenus en leur nom uniquement.

Pour certaines sources de revenu, comme les pensions et les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR), le revenu peut être fractionné 50/50. Cependant, dans cette situation, vous voudriez utiliser un prêt pour conjoint afin de mieux équilibrer les revenus.

Publicité

Contenu de l’article

Utiliser l’assurance-vie dans une société minimiser les impôts

Celui-ci est un peu plus compliqué, mais c’est l’une de nos stratégies de minimisation fiscale préférées. En bref, si quelqu’un a ou aura des investissements importants dans une société active ou une société de portefeuille, l’un des grands défis consiste à retirer de l’argent de manière efficace sur le plan fiscal. En utilisant l’assurance-vie pour une partie des actifs, nous avons eu des situations où la personne sera au moins 100 % mieux lotie après impôt sur le produit de l’assurance que de ne pas utiliser l’assurance, que la personne décède dans cinq ans, 25 ans ou 50 ans.

Cela pourrait signifier que si le produit d’assurance après impôt de la société après 25 ans est de 1 million de dollars, l’équivalent après impôt d’un investissement des fonds à 5,5 % par an pendant 25 ans (plutôt que de mettre ces mêmes fonds en assurance-vie) serait inférieur à 500 000 $.

Publicité

Contenu de l’article

Enfin, rappelez-vous toujours que les taux d’intérêt évoluent, que les secteurs entrent et défavorisent et que les règles fiscales évoluent. Ces changements signifient qu’il y a toujours des façons d’examiner le paysage actuel et de trouver des moyens d’en bénéficier. Aujourd’hui est un autre de ces jours, et ces cinq stratégies semblent particulièrement bonnes en ce moment.

Ted Rechtshaffen, MBA, CFP, CIM, est président et conseiller en patrimoine chez TriDelta Financial, une société de gestion de patrimoine spécialisée dans le conseil en investissement et la planification successorale. Vous pouvez contacter Ted directement à [email protected] .

_______________________________________________________________

Si vous aimez cette histoire, inscrivez-vous à la newsletter FP Investor.

_______________________________________________________________

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.

messages similaires

Leave a Reply