Ce couple ontarien veut prendre sa retraite en Grèce, mais il serait sage d’avancer lentement

3
Ce couple ontarien veut prendre sa retraite en Grèce, mais il serait sage d’avancer lentement

Le déménagement serait pratique car certains coûts de la vie sont bas en Grèce, mais complexes compte tenu des différences de systèmes fiscaux

Contenu de l’article

Un couple que nous appellerons David, 58 ans, et Maria, 48 ans, vivent en Ontario. Ils rapportent à la maison 5 550 $ par mois de leur épicerie. Leur enfant, que nous appellerons Leslie, un étudiant universitaire, a 21 ans. Leslie aide de temps à autre dans l’entreprise familiale et rapporte 583 $ par mois à la maison. C’est son argent de poche et non dans le budget familial. C’est une épargnante assidue.

Publicité

Contenu de l’article

La famille est prise dans une impasse, car leurs revenus nets combinés sont inférieurs à leurs études et à leur travail acharné. Ils pensent que la retraite dans un pays relativement low-cost sera une solution. En Grèce, leur destination prévue, leur valeur nette actuelle, 1 261 000 $, et les revenus anticipés de source canadienne à la retraite les rendraient relativement riches.

Contenu de l’article

Cette décision serait pratique dans le sens où certains coûts de la vie sont bas en Grèce, mais complexes compte tenu des différences de systèmes fiscaux. Des conseils comptables seraient indispensables.

envoyez un e-mail à [email protected] pour une analyse gratuite de Family Finance

Family Finance a demandé à Derek Moran, directeur de Smarter Financial Planning Ltd. à Kelowna, en Colombie-Britannique, de travailler avec David et Maria.

Publicité

Contenu de l’article

Buts

L’objectif de revenu de retraite de David est de 5 000 $ par mois avant impôt. S’il peut vendre son entreprise actuelle pour 350 000 $, il pourrait faire fonctionner son plan de retraite d’un an, dit-il. La somme de deux prestations annuelles de la SV, 7 623 $ par personne, et des prestations substantielles du RPC, environ 21 600 $ lorsque les deux sont à la retraite à 65 ans, constituerait une base. Le RPC et la SV peuvent être perçus quel que soit l’endroit où l’on habite. Le problème, c’est qu’ils sont loin d’avoir 65 ans lorsque ces prestations commencent. Il y a un risque dans la période de transition.

Un autre inconvénient du plan est le risque de vivre en Grèce. Il a connu des crises financières de 2009 à 2018. Les obligations nationales grecques se sont effondrées et sont devenues de la camelote souveraine. Les guichets automatiques se sont taris alors que les clients des banques se précipitaient pour obtenir de l’argent. Il y a eu une reprise prometteuse, mais David et Maria pourraient atténuer les risques en laissant leurs investissements et leurs comptes bancaires au Canada et en conservant leur domicile canadien.

Publicité

Contenu de l’article

Pour s’installer en Grèce, David et Maria doivent faire fructifier leur capital. Ils ont une valeur nette de 1,26 million de dollars. Enlevez leur maison de 500 000 $ au Canada, qu’ils veulent garder, et leurs actifs financiers tombent à 761 000 $. Le revenu annuel de cette somme à trois pour cent par an après inflation, serait de 22 830 $. Ajoutez les prestations de retraite canadiennes, 36 636 $ lorsque les deux ont 65 ans, et ils auraient 59 466 $ avant impôt. (Il vaut la peine de noter qu’ils n’ont aucune épargne REER.) C’est 4 955 $ avant impôt par mois une fois que les deux sont à la retraite, mais c’est dans 17 ans. En supposant qu’ils paient un impôt moyen de 15 %, ils auraient 4 200 $ par mois à dépenser ainsi que des fonds supplémentaires qu’ils pourraient générer avant leur déménagement. Cela permettrait un mode de vie confortable dans de nombreuses régions de la Grèce.

Publicité

Contenu de l’article

Les dettes actuelles sont faibles – seulement 115 200 $, dont un prêt de 40 000 $ au titre de la prestation d’urgence du Canada qui doit être remboursé avant la fin de 2021, et un prêt de 55 000 $ de Leslie qui n’a pas de date de remboursement. Cependant, David a des antécédents d’échecs commerciaux : une entreprise canadienne qui a fait faillite s’est vendue pour seulement 125 000 $ tandis que les pertes d’un investissement dans une banque grecque et dans des actions canadiennes se sont chiffrées à 15 000 $ et 10 000 $ respectivement.

Choix de financement

Que faire? Premièrement, David doit s’attendre à travailler jusqu’à 65 ans. Deuxièmement, ils ont 405 000 $ en espèces. Ils peuvent utiliser 55 000 $ en espèces pour rembourser Leslie. Remboursez ensuite un prêt automobile de 12 000 $, un prêt gouvernemental de 40 000 $ et 8 200 $ en factures de carte de crédit. Cela laisse 289 800 $ en espèces.

Ensuite, augmentez votre épargne-retraite. Ni l’un ni l’autre n’a de REER. David a 275 486 $ de droits REER, sa femme 124 123 $ de droits REER. S’ils vendent leur entreprise canadienne pour une offre qu’ils ont reçue de 350 000 $, les REER pourraient mettre le revenu à l’abri de l’impôt. Les 350 000 $ de David moins le coût de 130 000 $ laisseraient un gain net de 220 000 $. La moitié du gain serait imposable, donc 110 000 $ seraient imposables en plus du salaire actuel de David de 55 200 $ par année. Il a des droits REER pour mettre ce revenu à l’abri.

Publicité

Contenu de l’article

Le salaire actuel de David, 55 200 $ par année, génère 18 % ou 9 936 $ de droits à un REER chaque année. S’il ajoute 275 486 $ plus 9 936 $ l’année prochaine et que tout cela augmente de 3 % après inflation, il deviendra 417 230 $ en sept ans à 65 ans. Si cet argent continue de croître et est dépensé de l’âge de 65 ans de David à l’âge de 90 ans de Maria, il peut supporter des retraits de 18 852 $ par année.

Leurs CELI d’une valeur actuelle de 62 700 $ ont 80 000 $ de droits de cotisation inutilisés. S’ils remplissent leur chambre, ils auront 142 700 $ en CELI. Si cet argent augmente de 3 % après l’inflation avec 6 000 $ de plus par an et par personne, il deviendra 270 210 $ en sept ans. Dépassé sur 35 ans, il générerait 12 210 $ de revenus annuels non imposables.

Publicité

Contenu de l’article

Revenu de retraite

David et Maria seront chacun admissibles à la SV complète à 65 ans. Cela représente 7 623 $ aujourd’hui. David peut s’attendre à 14 445 $ du RPC et Maria la moitié à 7 223 $ par année.

Après avoir remboursé les prêts, le couple devrait disposer d’environ 290 000 $ en espèces. Conserver des placements diversifiés au Canada comporterait des risques à des niveaux qu’ils connaissent bien. Si cet argent augmente à un taux de trois pour cent supérieur à l’inflation pendant sept ans, puis est dépensé sur 35 ans, il générerait 16 115 $ par an

Lorsque David a 65 ans et avant que Maria n’en ait 65, leurs revenus seraient de 14 445 $ du RPC, 7 623 $ de la SV, 18 852 $ des REER, 12 210 $ des CELI et 16 115 $ des investissements imposables. Ils auraient 69 245 $ avant impôt. L’impôt dépendrait de leur statut de résidence nationale. S’ils passent au moins six mois de l’année au Canada, ils conserveront leur résidence et auront accès aux régimes provinciaux d’assurance-maladie. Ils feraient bien de demander conseil à des comptables ayant des pratiques multinationales.

Lorsque le RPC et la SV de Maria commencent à 65 ans, ils pourraient ajouter ses 14 741 $ combinés de SV et de RPC au revenu, ce qui le porte à 84 091 $ par année. “Sur le papier, ça marche, mais tout jeter dans un déménagement en Grèce est plus risqué que David et Maria ne devraient en prendre”, prévient Moran. Les frais de comptabilité et de consultation, l’augmentation des frais de déplacement et l’entretien de deux maisons seraient coûteux. Meilleur pari : avancez lentement, en testant les coûts et les avantages.

3 étoiles de la retraite*** sur 5

e -poster [email protected] pour une analyse gratuite de Family Finance

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.

messages similaires

Leave a Reply